BREVES

Suivez l'actualité de l'HNDA au quotidien 

sur sa page Facebook et sur son blog.


Retrouvez toutes les photos du 59 ème PMI 2016.

La capacité de stockage de notre site internet ne nous permet pas de mettre en ligne les photos prises lors du PMI, c'est pourquoi le lien ci-dessus vous renverra vers le site de notre photographe Gilbert Painblanc. 




L'agenda de la semaine

publié le 23 nov. 2017 à 00:19 par Jean Michel


Hier nous avons fêté la Présentation de la Vierge Marie et aujourd’hui Sainte Cécile. Nous arrivons à la fin de l’Année liturgique.

Le Pape François au Myanmar et au Bangladesh, du 26 novembre au 2 décembre.Dans ces deux pays voisins, les catholiques sont très minoritaires (au Bangladesh 1 % et au Myanmar 0,5 %) . Ce voyage se déroule en pleine crise humanitaire pour les Rohingyas, groupe ethnique qui souffre de violences. Plus de 300.000 personnes ont été contraintes à l’exil en dehors du Myanmar, notamment vers le Bangladesh.

Cette semaine :
22 novembre Sainte Cécile, vierge et martyre.
23 novembre Saint Clément 1°.
24 novembre Saint André Dung-lac, prêtre et ses compagnons martyrs.
25 novembre Sainte Catherine d’Alexandrie.
26 novembre Christ Roi de l’Univers.
27 novembre Saint Siffrein, moine.
28 novembre Sainte Catherine Labouré, fille de la Charité.
29 novembre Saint Saturnin, évêque martyr.
30 novembre Saint André, Apôtre.
1 décembre Bienheureux Charles de Foucauld.
2 décembre Bienheureux Jean de Ruysbroeck.

Sur France 2, ce dimanche 26 novembre 2017 :
8h30 Matinée interreligieuse.
11h00 Messe célébrée en direct.

Sur Kto, ne manquez pas les directs du voyage du pape.
Samedi 25 novembre à 21h45 Concert. La Création de Joseph Hadyn.
Dimanche 26 novembre à 20h40 Le Concile de Florence.
Lundi 27 novembre à 20h40 Les colombes du Bengale.
Mardi 28 novembre à 20h40 L’angoisse, un chemin de paix possible?
Mercredi 29 novembre à 20h40 Un choix pour la vie.
Jeudi 30 novembre à 20h40 Face aux Chrétiens.
Vendredi 1 décembre à 20h40 Les Franciscains en mission à Lyon.

Le "Notre-Père" va changer

publié le 16 nov. 2017 à 08:28 par Jean Michel

Le 3 décembre la prière du Notre-Père va évoluer. Ce n'est pas la première modification de cette prière majeure de l'église catholique. Les pratiques évoluent ainsi la génération de la seconde guerre mondiale et avant utilisait plus usuellement le terme de "ainsi soit-il" à chaque fin de prières au lieu du terme "amen".

François VERCELLETTO / Ouest-France

Les fidèles devront dire : « Ne nous laisse pas entrer en tentation. » au lieu de : "Et ne soumets pas à la tentation.", à partir du premier dimanche de l'Avent. Cette nouvelle traduction se veut plus fidèle au texte grec d'origine et à l'esprit de l'Évangile.

C'est un sacré changement. À partir du 3 décembre, premier dimanche de l'Avent 2017, la prière du Notre Père sera modifiée. « Et ne nous soumets pas à la tentation » devient : « Et ne nous laisse pas entrer en tentation. »

Cette formulation avait été validée au Vatican par la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, le 12 juin 2013. Elle s'inscrit dans le cadre plus large de la nouvelle traduction liturgique de la Bible, mais il fallait attendre la publication du nouveau Missel romain pour rendre effective cette modification. Ce qui a pris un peu plus de temps que prévu.

Pourquoi une telle décision susceptible de troubler bien des catholiques habitués de, longue date, à dire le Notre Père ? Il fallait de solides raisons. Les spécialistes des textes sacrés soulignent la difficulté à traduire correctement ce verset. « Ne nous laisse pas entrer en tentation » se veut plus fidèle au texte grec d'origine, dans les Évangiles de Matthieu et Luc.

La formule « Ne nous soumets pas à la tentation », en usage depuis 1966, n'est pas non plus vraiment fidèle à l'esprit de l'Évangile. « Beaucoup comprennent que Dieu pourrait nous soumettre à la tentation, nous éprouver en nous sollicitant au mal », explique le père Jacques Rideau, directeur au Séminaire français de Rome.

La nouvelle traduction écarte cette idée.« Le verbe « entrer » reprend l'image du terme grec d'un mouvement, comme on va au combat, et c'est bien du combat spirituel qu'il s'agit », ajoute cet expert du sujet.

Cette nouvelle tentative d'être au plus près de la prière reçue directement de Jésus-Christ sera-t-elle la bonne ? Elle a suscité d'âpres débats théologiques, comme l'avait expliqué Le Figaro.

Avant 1966, la formulation était : « Ne nous laissez pas succomber à la tentation. » Elle avait été modifiée par souci d'œcuménisme avec les orthodoxes et les protestants réformés. L'Église protestante unie de France, qui rassemble luthériens et réformés, a validé la nouvelle formulation.

Au-delà du seul Notre Père, la justesse des traductions liturgiques est une vraie question. On connaît l'adage italien "Traduttore, traditore" (Traduire, c'est trahir).

La pape François a très récemment - le 15 octobre - expliqué, dans une lettre au cardinal Sarah,ce qu'il entendait par traduire fidèlement, les textes liturgiques :"Ce mot (fidèlement) implique une triple fidélité : en premier au texte original, aux langues particulières dans lesquelles il est traduit et, enfin, à la compréhensibilité du texte de la part des destinataires".

Lire aussi : l'analyse du père Jacques Rideau, ancien directeur du Service national de la pastorale liturgique et sacramentelle.

Une vidéo sur les aumôniers militaires

publié le 12 nov. 2017 à 00:40 par Jean Michel

Vidéo YouTube


L'agenda de la semaine

publié le 8 nov. 2017 à 12:05 par Jean Michel

 
Aujourd’hui nous fêtons Sainte Elisabeth de la Trinité.
 
Mercredi 15 novembre, à Notre-Dame de Paris : Messe des étudiants. C’est une étape dans la préparation du synode des évêques à Rome, l’an prochain, dont le sujet les concernent particulièrement : “Les jeunes, la Foi et le discernement des vocations”
 
Dimanche 19 novembre : 1° Journée Mondiale des Pauvres. Ce sont toutes les formes de pauvreté que le Saint-Père nous demande de regarder avec les yeux de Dieu.
 
C’est également la Fête Nationale de Monaco.
 
Mardi 22 novembre : Sainte Cécile, patronne des musiciens.
 
Cette semaine :

8 novembre      Sainte Elisabeth de la Trinité.

9 novembre      Dédicace de la Basilique du Latran.

10 novembre    Saint Léon le Grand, Pape et docteur de l’Eglise.

11 novembre    Saint Martin de Tours, évêque.

                            Commémoration de l’Armistice.

12 novembre    32° Dimanche du Temps Ordinaire. 

                            Bienheureux Joseph Raymond Medez Ferris, martyr.

13 novembre    Saint Brice, évêque.

14 novembre    Saint Ruf, évêque.

15 novembre    Saint Albert le Grand, évêque et docteur de l’Eglise.

16 novembre    Sainte Marguerite d’Ecosse. Sainte Gertrude.

17 novembre    Sainte Elisabeth de Hongrie.

18 novembre    Dédicace des basiliques de Saint Pierre et de Saint Paul.

19 novembre    33° Dimanche du Temps Ordinaire.

                            Journée Mondiale des Pauvres.

 

Sur France 2, ce dimanche 12 novembre :

10h30 Portrait. Frère Charles Benoit.

10h45 Messe célébrée en direct de la chapelle du Centre spirituel et maison d’accueil La Clarté-Dieu à Orsay (Essonne). 

11h32 Portrait Frère Jack, Sœur Claire.

 

Dimanche prochain, 19 novembre

10h30 Magazine. La crainte de Dieu et la parabole des talents.

10h45 Messe célébrée en direct de l’église Notre-Dame des Champs à Paris (VI°).

11h35 Magazine. Le Notre-Père, nouvelle traduction.

 

Sur Kto, ne manquez pas :

Samedi 11 novembre à 21h45 Concert. Michel-Richard de Lalande et Marc-Antoine Charpentier. Leçons de Ténèbres.

Dimanche 12 novembre à 20h40 La Foi prise au mot. La Prière de guérison.

Lundi 13 novembre à 20h40 Documentaire. Diacres, deux mains pour servir.

Mardi 14 novembre à 20h40 La Transcendance et l’histoire de la loi. 

Mercredi 15 novembre à 20h45 Documentaire. Soigner l’intelligence.

Jeudi 16 novembre à 20h40 Face aux chrétiens.

Vendredi 17 novembre à 20h40 A la découverte de l’Eglise catholique du Myanmar.

 

Activité de la délégation du Nord

publié le 22 oct. 2017 à 00:52 par Jean Michel


                Messe de la Saint Luc -2017-




« Dieu qui a choisi saint Luc pour révéler, par sa parole et ses écrits, le mystère de ton amour envers les pauvres, accorde à ceux et celles qui se réclament de ton nom d’être un seul cœur et une seule âme, et, à tous les peuples du monde, la grâce de voir ton salut. Par Jésus Christ.      


En ce 18 octobre dans la chapelle St Maurice à la citadelle de Lille, un groupe de la région s’est réuni en l’honneur de Saint Luc, patron du service santé.  Médecins, infirmiers et quelques membres de l’HNDA étaient présents.

Temps fort vécu avec l’eucharistie présidée par le Père Gilles LHERBIER, aumônier de l’état major de la région de gendarmerie Nord-Pas de Calais et animée par notre aumônier Emmanuel DELPIERRE, de la base de défense de Lille. 

Belle rencontre de prière et aussi la sympathie des retrouvailles.

Bonne nouvelle : une annonce pour nous dire que deux fois par mois une messe sera célébrée dans cette chapelle.  

Dès à présent Aumôniers et l’HNDA œuvrons ensemble pour préparer  le PMI 2018 dont le thème sera :  « PACEM IN TERRIS »          


Comme il est beau de voir courir sur les montagnes le messager qui annonce la Paix.  


Votre délégué HNDA  Henry Foulon


Activités délégation de Brest

publié le 11 oct. 2017 à 22:56 par Jean Michel

Il est demandé aux hospitaliers, dans la mesure du possible , de venir  nombreux à la messe de la Saint LUC qui sera célébrée à la chapelle de l'hôpital CLERMONT TONNERRE à Brest lundi 16 octobre 2017 à 15h00.
Cette messe sera présidée par le Père Gérald de SERVIGNY aumônier de l'hôpital et sera l'occasion pour lui de conforter les bénévoles de l'HNDA dans leurs actions auprès des malades.
Par ailleurs pour les visiteurs et porteurs de la communion une séance pratique d'information sur les bons comportements en matière d'hygiène en milieu hospitalier est organisée le lundi 27 novembre 2017 de14h à 15h à l'HIA Clermont Tonnerre. La présence du maximum est souhaitée pour montrer notre intégration au sein de l'hôpital.

" Enfin je vous propose le calendrier de formation du service évangélique des malades du diocèse de QUIMPER pour le cycle 2017-2018 (vous êtes surtout concernés par la formation des bénévoles) . La direction de l'HNDA (à PARIS) m'a donné l'autorisation de prise en charge financière de ces journées. Ainsi , pour ceux qui souhaitent en bénéficier, je  leur demande de bien vouloir me faire parvenir leur demande d'inscription que je regrouperai avant envoi à QUIMPER."

Bien Amicalement

Patrick WIBAUX



Calendrier 2017-2018


JOURNEES AUMONIERS –RESPONSABLES EQUIPES CLINIQUES et SEM


Dates 

Lieu

Thèmes

Intervenants


Jeudi 12.10.17

Juvénat  

La place de l’eucharistie dans une activité d’aumônerie hospitalière


Service de pastorale sacramentelle et liturgique


Mardi 23.01.18


Keraudren 

Prendre soin de l’autre

Anne Chapell

Médecin – Sup.  gale des sœurs du Sacré Cœur de Jésus


Jeudi 3 Mai

Juvénat

La relecture pastorale au sein de la mission

Anne Humeau

     4.


Jeudi 28.06.18

Landévennec 

Récollection des aumôniers d’hôpitaux



JOURNEES AH et SEM  (2 dates -2 lieux)


Dates 

Lieu

Thèmes

Intervenants

Récollection

(aum, resp SEM, bénévoles)




Formation

(aum, resp SEM, bénévoles)



Formation

Bénévoles 

Mardi 14.11.17

Juvénat


« Ils sont nombreux  les bienheureux »

Méditation après la Toussaint

Sr Nathalie Gueguen


Jeudi 16.11.17

Guiclan


« Ils sont nombreux  les bienheureux »

Méditation après la Toussaint

Sr Nathalie Gueguen


Jeudi 14.12.17



Mardi 30.01.18

Juvénat



Keraudren

Animer des célébrations de prière en absence de prêtres dans des structures de santé.

Animer des célébrations de prière en absence de prêtres dans des structures de santé.

P. Sébastien Guiziou, formateur de pastorale sacramentelle et liturgique

Mardi 13.03.18


Jeudi 22.03.18

Guiclan


Juvénat 

Prier pour la guérison ? Quel sens ?

Jusqu’où ? 

Prier pour la guérison ? Quel sens ? 

Jusqu’où ?

P. J.M. Moysan


P. J.M. Moysan


JOURNEES DIOCESAINES PASTORALE SANTE

Volet médical et volet spirituel - pour tout public


Dates 

Lieu

Thème

Intervenants

Pour tout public

Samedi 9.12.17 

Juvénat


Humaniser la fin de vie aujourd’hui


Soignants chrétiens Jacques Ricaud

Jean-Michel Boles


FIB- FORMATION INITIALE DES BENEVOLES (aumônerie des hôpitaux et service évangélique des malades)


Dates 

Lieu

Thèmes

Intervenants

FIB 1

Lundi  16.10.17 

Juvénat 

Aller à la rencontre de l’autre


Sr Nathalie Gueguen

FIB 2

Lundi  15.01.18


Juvénat 

Au cœur de l’écoute, offrir une parole

P. J.M. Moysan


FIB 3

Lundi  12.02.18


Juvénat 

Rencontrer une personne âgée désorientée

Sr Nathalie Gueguen

Natalie Fournier

FIB 4

Lundi  16.04.18

Juvénat 

Porter la communion, prier avec les personnes malades et les familles

Sr Nathalie Gueguen

P. Jacques Quentric

FIB 5

Lundi   4.06.18

Juvénat

Au cœur de cette mission, questions apparues dans le bénévolat ?

P. J.M. Moysan





Des demandes de formations plus localisées peuvent également être honorées.

Le coût des journées de formation est de 22.00 euros (formation + repas).

Contact : Pastorale Santé – 20 avenue de Limerick – 29337 Quimper cedex – 06 89 49 80 94


Conférence Internationale Préparatoire

publié le 27 sept. 2017 à 00:14 par Jean Michel

Le PMI se prépare un an à l'avance. La conférence internationale préparatoire (CIP) rassemble les différents pays organisateurs du PMI afin de faire le bilan du dernier PMI et préparer le prochain pèlerinage.
Cette CIP se tient actuellement du 24 au 29 septembre 2017 à Vienne . 
Cette commission a décidé du thème du 60 ème PMI qui sera " PACEM IN TERRIS " !

Article du journal "La Croix" sur le DAF

publié le 9 sept. 2017 à 23:21 par Jean Michel

Quelle est la spécificité du diocèse aux armées françaises ?

Diocèse non territorial, la juridiction du diocèse aux armées françaises (Daf) s’étend partout où se trouvent des militaires français, leur famille, et des ressortissants civils du ministère de la défense. Elle s’étend donc de la métropole à l’outre-mer, en passant par les théâtres d’opérations extérieures dans lesquelles l’armée française est engagée. L’évêque aux armées, nommé par le pape, est également aumônier en chef du culte catholique. Sa nomination se fait donc après consultation du gouvernement français. « Le diocèse aux armées est une réalité ecclésiale, alors que l’aumônerie en chef du culte catholique est une réalité administrative », précise le père Pierre Fresson, vicaire général du diocèse.

Les fidèles du diocèse sont les militaires et leur famille, ainsi que les personnels civils de la défense, mais aussi les réservistes lorsqu’ils sont en situation d’activité, ce qui représente en tout un million de personnes. « Il s’agit d’une juridiction cumulative, c’est-à-dire que les fidèles peuvent aussi bien faire appel à leur diocèse territorial que militaire », ajoute le père Fresson.

En métropole, les familles de militaires sont ainsi souvent insérées dans une paroisse locale. En outre-mer, il arrive en revanche que l’aumônerie militaire ait un fonctionnement quasiment paroissial, proposant catéchisme et sacrements aux familles.

Le diocèse aux armées a été érigé en 1986 par Jean-Paul II, par la constitution apostolique Spirituali militum curae transformant juridiquement les vicariats militaires en ordinariats militaires. « Fils de militaire, Jean-Paul II était attentif au monde de l’armée », souligne le père Fresson. Un changement de statut canonique qui « a permis de s’acheminer par étapes successives vers une mentalité et une pratique qui s’apparentent à celles de n’importe quel diocèse »selon Mgr Robert Poinard, ancien vicaire général du Daf (1). Auparavant, le « vicariat était en fait l’addition de quatre ordinariats puisque chaque armée était dirigée par un vicaire général qui était comme une sorte de “patron” de son aumônerie. (…) Chaque aumônerie fonctionnait isolément et chaque aumônier individuellement ». Les aumôniers ont depuis appris à « travailler en équipe » et« associer davantage diacres et laïcs à l’apostolat ».

De quelles structures dispose-t-il ?

Comme tout diocèse, le Daf possède une cathédrale, siège de l’évêque, qui est la cathédrale Saint-Louis des Invalides, à Paris.

Il dispose également, depuis 2015 seulement, d’une maison diocésaine, la maison Saint-Louis, voulue par Mgr Luc Ravel, prédécesseur de Mgr de Romanet. Celle-ci se trouve dans le VIe arrondissement de Paris, juste à côté de l’aumônerie militaire en chef. Un séminaire a également été fondé le 1erseptembre 2014. Avant cette date, les séminaristes du Daf, futurs aumôniers militaires, étaient formés par différents séminaires, dont celui de la Castille à Toulon. Le diocèse aux armées compte aujourd’hui sept séminaristes, qui suivent les cours à l’École Cathédrale du diocèse de Paris.

Événement phare du Daf, le pèlerinage militaire international a lieu chaque année au mois de mai à Lourdes. S’il réunit les aumôneries militaires de dizaines de pays, il est pour le diocèse français l’occasion de se réunir. C’est à ce moment-là qu’ont lieu les baptêmes et confirmations d’adultes, alors que ces sacrements sont en général donnés lors de la vigile pascale dans les autres diocèses. « C’est toujours un moment très émouvant que ces baptêmes, raconte le père Fresson. Ils sont donnés à des enfants de militaires comme à des officiers supérieurs, en passant par les élèves de lycées militaires. »

Quel est le statut de l’évêque aux armées ?

L’évêque du diocèse aux armées « a les mêmes droits et devoirs que les évêques diocésains compte tenu des particularités de sa mission », précisent les statuts canoniques du Daf, publiés en 2012. Il fait donc partie de la conférence épiscopale française au même titre que les évêques diocésains. Il fait également partie de la province ecclésiastique de Paris.

Sur le plan militaire, son statut est déterminé par un décret du 16 mars 2005. En tant qu’aumônier en chef du culte catholique, il est placé auprès de l’état-major des armées, et est assisté de quatre aumôniers en chef adjoints (un par armée : terre, air, mer et gendarmerie). Ceux-ci ont, sur le plan ecclésial, le statut de vicaires épiscopaux.

Il est également représenté par un aumônier régional dans chaque zone de défense.

Qui sont les aumôniers militaires ?

Le Daf compte 220 aumôniers qui ont des statuts différents. Certains sont militaires, d’autres réservistes, d’autres encore sont civils. Certains sont bénévoles, quand les autres, militaires, perçoivent une solde (équivalente à celle d’un officier en début de carrière). La nomination ecclésiastique des aumôniers militaires est faite par l’évêque aux armées.

130 aumôniers sont prêtres, les autres sont diacres, ou laïcs (y compris des femmes).

L’aumônier n’a ni grade ni rang dans la hiérarchie militaire. « Il est du grade de la personne à laquelle il parle, soldat du rang comme officier supérieur », précise le père Fresson. Pour accompagner les militaires en opération extérieure (au Mali, en Centrafrique…), ce sont principalement des aumôniers prêtres qui sont envoyés pour pouvoir célébrer la messe pour les militaires. « La présence des aumôniers en garnison, qui assument la base arrière auprès des familles, très sollicitées en ce moment avec l’opération Sentinelle, est aussi importante », ajoute le vicaire général.

Les aumôniers laïcs peuvent « dans certains cas en l’absence de prêtres ou de diacre et par délégation spéciale de l’évêque » baptiser, marier, présider des funérailles, selon le site Internet du Daf.

Pour entrer au séminaire du diocèse aux armées, un « attrait pour le monde militaire », ainsi qu’un « sens missionnaire » sont nécessaires, explique le père Fresson. « Nous sommes confrontés à une population qui n’est pas spontanément acquise, explique-t-il. 80 % des personnes que nous rencontrons dans la journée ne sont pas « cathos ». Cela nous demande une démarche d’inculturation. Il nous faut nous impliquer, vivre avec les militaires, dormir comme eux sur des lits picots… Il faut être un peu rustique ! »

S’adressant aux aumôniers militaires, le 26 octobre 2015, le pape François déclarait : « Votre mission d’accompagnement spirituel des membres des forces armées et de leurs familles, peut contribuer à prévenir les violations du droit humanitaire, dans le but de réduire la douleur et les souffrances que la guerre provoque toujours, chez ceux qui la subissent, bien entendu, mais aussi chez ceux qui la combattent. (…) Le rôle de l’aumônier militaire est celui de les accompagner et de les soutenir sur leur chemin, étant pour tous une présence réconfortante et fraternelle… »

Clémence Houdaille

Pèlerinage d'automne de la DR de Bordeaux

publié le 5 août 2017 à 00:12 par Jean Michel

Le Pèlerinage d’Automne de la délégation de Bordeaux se tiendra le mardi 17 octobre à Lourdes. Le rendez-vous est fixé à l’accueil Notre-Dame pour 11h50. Le pèlerinage se termine le vendredi midi après le repas (14h00). Les personnes ayant un impératif pourront partir un peu plus tôt avec un repas froid (demande à faire sur la fiche d’inscription).
Comme tous les ans, nous vivrons un pèlerinage apaisé, priant et fraternel. Sur le plan spirituel, nous serons accompagnés par le Père Fanet, ancien aumônier militaire. Sur le plan médical, Christophe Benard et Louis-Michel Traissac devraient être présents.
Pour tout renseignement veuillez contacter Christian Coutou ( chrisetisa.coutou@free.fr) à qui vous transmettrez le feuillet de « Préinscription ». Pour les malades, il faut impérativement fournir le dossier médical  (à demander).
Notez bien que vous avez deux chèques à rédiger, un de 25 € correspondant aux frais de dossier, un du solde de 135 €. Ces chèques, libellés à l’ordre de l’Hospitalité Notre-Dame des Armées, délégation de Bordeaux, ne seront présentés à l’encaissement que mi octobre.
Nous vous souhaitons un bon mois d’Août, avec la Vierge Marie.

Message de Mgr de Romanet

publié le 28 juin 2017 à 22:39 par Jean Michel

Vidéo YouTube


1-10 of 149