BREVES‎ > ‎

La confrérie de l'HNDA : une volonté affirmée de servir

publié le 10 nov. 2010 à 23:43 par Jean Michel

Le colonel (ER) Yves Le Marchant de Trigon nous rappelle le sens de l'engagement dans la Confrérie de l'HNDA et la responsabilité des délégués régionaux dans l'animation de leur délégation :


LA CONFRERIE DE L’HNDA : UNE VOLONTE AFFIRMEE DE SERVIR (*)


Donner vie à L’HNDA dans son idéal Chrétien, dans la relation fraternelle entre ses membres, telle est la vocation de la confrérie de l’HNDA, indissociable de l’association.


Ciment historique de notre communauté, voulue par ses fondateurs, la confrérie Notre Dame des Armées est depuis 1956 le gage de continuité de cet idéal et de cet esprit fraternel. Communauté d’Eglise de droit canon, elle est le lien de notre appartenance à l’aumônerie militaire catholique, de notre intégration dans la structure diocésaine, comme composante d’aide et d’assistance aux aumôniers pour une pastorale de la santé.


Au service des pèlerins militaires malades au PMI de Lourdes, elle est confraternellement associée aux autres hospitalités des diocèses et des grands pèlerinages, et bien entendu à l’Hospitalité Notre Dame de Lourdes. Elle est attachée au culte marial, au message de Bernadette, première « dame hospitalière » auprès de blessés militaires (**). La confrérie ... est aussi une passerelle permettant aux hospitaliers d’approcher, au sein du service,  deux pôles de la vie chrétienne, l’adoration de Dieu par la prière  et le service temporel. 


S’engager dans la confrérie, et de fait devenir membre titulaire de l’association, s’inscrit dans une logique du bénévolat, mais reste fondamentalement une démarche personnelle et volontaire, après une période de probation de trois ans au sein de l’HNDA. ( Règle générale.  Ndlr).


( ... ) la confrérie, porteuse de l’esprit et de l’engagement au service des bénévoles, est le cadre normal d’identification et de vie des hospitaliers dans leur  mission. La confrérie, est  gardienne d’une  tradition pérenne pour l’HNDA.


Les délégués régionaux ont une responsabilité d’animation associative de leur délégation. Ils sont traditionnellement appelés  à rassembler les hospitaliers au moins une ou deux fois dans l’année, pour une démarche de prière en lien avec l’aumônerie militaire locale, et de fraternité temporelle et amicale. Les membres titulaires, les « confrères », sont naturellement les moteurs dans ces rencontres. 

Les délégués ont aussi la charge de recueillir les candidatures à l’engagement en confrérie et de porter une appréciation sur celles-ci au regard de la motivation des postulants.


Yves le Marchant de Trigon

Chancelier de la confrérie


___________________


(*) Voir aussi la fiche sur la confrérie de l’HNDA sur le présent site internet de l’HNDA

(**) Bernadette a pris soin indifféremment des soldats des troupes en belligérances, au couvent de Nevers, lors de la guerre de 1870. 


Comments