BREVES‎ > ‎

Le mystère de la souffrance à la lumière de la foi

publié le 7 févr. 2011 à 23:27 par Jean Michel
Le Président du Conseil pontifical pour la pastorale de la santé, Mgr Zygmunt Zimowski, a présenté le message du pape Benoît XVI pour la XIXe Journée Mondiale du Malade, le 11 février 2011.

Mgr Zygmunt Zimowski a d'abord dit que le message du pape entend réfléchir sur le mystère de la souffrance à la lumière de la foi, tout en soutenant la nécessité d'une toujours plus grande sensibilité de la communauté chrétienne et de la société en général envers les malades et toute personne souffrante.

"Dans cette perspective, le pape souligne trois préalables à un véritable renouvellement de l'approche sanitaire, en commençant par les tranches de population les plus fragiles de par le monde. D'abord, la centralité de la personne, à laquelle on doit respect et attention redoublés lorsqu'elle est souffrante et marginalisée.... Il y a ensuite la nécessité d'humaniser la santé...puis l'engagement de l'Eglise. Le pape invite ainsi les diocèses à soutenir l'amélioration des soins apportés aux malades, en concomitance avec la Journée du Malade... Benoît XVI recommande une série de réflexions sur des sujets fondamentaux comme le mystère de la souffrance. Connaître l'origine de la lumière et de l'espérance est nécessaire pour trouver la force de vivre la souffrance. Cela l'est aussi pour renforcer l'engagement d'assister les malades et les affligés, auquel nous sommes tous appelés".  
Peuple chrétien confié à un évêque.Confiance dans les promesses du Christ.Vérité de foi inaccessible à la seule raison humaine.

Reconnaître le visage du prochain dans l'Eucharistie

La souffrance, a poursuivi Mgr Zimowski, "ne regarde pas seulement les personnes âgées. La Journée mondiale s'adresse aussi aux jeunes, aux jeunes malades en particulier, afin de créer des ponts d'amour et de solidarité sur la base de l'Eucharistie...dans laquelle le Christ, présent et actif, se donne à nous par amour et nous fait participer à sa vie. Dans l'Eucharistie nous pouvons aussi reconnaître le visage du prochain faible et affligé".

Le message de Benoît XVI est enfin un appel à toutes les personnes engagées dans la santé et au service des malades, en particulier aux diverses catégories de responsables, mais aussi au monde du volontariat auquel est consacrée la présente Année européenne.

Source : VIS du 3 février 2011
Comments