BREVES‎ > ‎

Nos faiblesses ...

publié le 6 juin 2010 à 09:43 par Jean Michel
En ce dimanche 6 juin la lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens nous appelle à participer à l'Eucharistie :

" Frères, moi, Paul, je vous ai transmis ce que j"ai reçu de la tradition qui vient du Seigneur : la nuit même où il était livré, le Seigneur Jésus prit du pain, puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. »
Après le repas, il fit de même avec la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. »
Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez à cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne."

Alors peut-être êtes-vous parfois comme moi hésitant à participer à ce "repas" auquel nous convie le Seigneur Jésus car ne se sentant pas digne de cette invitation. Le poids de nos fautes et de nos péchés nous pèse tant que nous nous disons que vraiment il ne serait pas normal que nous pêcheur nous bénéficions de cette bénédiction. Et voilà qu'au hasard, est-ce vraiment du hasard ?, de la lecture hier soir du livre de l'Abbé Alfred Monin dédié à la vie du Curé d'Ars je trouve ces paroles de Saint Jean-Marie Vianney, curé d'Ars :

" Allez à la communion, mes Frères, allez à Jésus avec amour et confiance ! Allez vivre de lui, afin de vivre pour lui ! ... Ne dites pas que vous n'en êtes pas dignes. C'est vrai, vous n'en êtes pas dignes ; mais vous en avez besoin. Si Notre-Seigneur avait eu en vue notre dignité, il n'aurait jamais institué son beau sacrement d'amour ; car personne au monde n'en est digne, ni les saints, ni les anges, ni les archanges, ni la Sainte-Vierge... Mais il a eu en vue nos besoins et nous en avons tous besoin. Ne dites pas que vous êtes pêcheurs, que vous avez trop de misères et que c'est pour cela que vous n'osez pas en approcher. J'aimerais autant vous entendre dire que vous êtes trop malades, et que c'est pour cela que vous ne voulez point voir le médecin,..."

Saint Jean-Marie Vianney était convaincu que l'Eucharistie est le fondement de la vie chrétienne. Il m'a convaincu aujourd'hui de tendre mes mains pour saisir le pain sacré.


Comments