LE 58 ÈME PMI‎ > ‎

Note à l'attention des élèves des écoles militaires

publié le 27 avr. 2012 à 04:08 par Jean Michel   [ mis à jour : 22 janv. 2014 à 09:23 ]

Elèves des écoles militaires



Introduction


Soucieuse de sensibiliser les jeunes aux besoins des plus faibles, et de les encourager ainsi au service des autres, notamment au service des malades à Lourdes, l’Hospitalité Notre-Dame des Armées (HNDA) s’efforce d’intéresser des élèves des Ecoles militaires au service des malades lors du Pèlerinage Militaire International (PMI).

Pour que ceux-ci se sentent accueillis, et qu’ils trouvent en arrivant une structure capable de les intégrer au service des hospitaliers, un certain nombre de règles ont été instituées, en collaboration avec leurs aumôniers.

Le but de cette note est de formaliser ces règles, afin qu’elles soient connues de tous, et ainsi mieux appliquées. Elles ont naturellement vocation à être améliorées.

Généralités

Les élèves qui viennent à Lourdes ne participent avec les malades qu’à certaines célébrations. Ils ne servent au sein de l’HNDA qu’une partie de leur séjour, d’une part parce que nous n’avons pas de quoi les utiliser tous efficacement pendant toute la durée du pèlerinage, d’autre part parce qu’il est bon qu’ils vivent entre eux certains moments de leur pèlerinage, sous la conduite de leurs aumôniers.

Pour des raisons à la fois d’efficacité et de sécurité, les élèves sont toujours accompagnés par des hospitaliers dans leurs activités auprès des malades.

Les Elèves sont normalement en uniforme, geste très apprécié des malades, qui se sentent ainsi honorés. Les blessés en OPEX, en particulier, vivent ce geste comme un juste hommage à leur sacrifice.

Chaque école doit se présenter en groupe à son arrivée à Lourdes à l’« accueil HNDA ». Là ils seront accueillis par le président de l’HNDA, le MGI Rouvier, et par le responsable de l’emploi des Elèves.

De son côté, chaque Ecole désigne un élève « Référent », qui sert de lien entre le groupe des élèves bénévoles de son école et le responsable HNDA de leur emploi; ce dernier doit notamment être informé des noms des élèves prévus pour participer à chacune des cérémonies programmées par son Ecole. Le « référent » doit disposer d’un téléphone portable, dont le numéro doit être donné en début de pèlerinage à l’Accueil HNDA.

Emploi

Pour simplifier leur intégration aux tâches des hospitaliers, chaque école se voit attribuer un type de tâche bien précis, normalement le même d’une année sur l’autre :

  • Polytechnique, Saint Cyr, l’Ecole Navale et l’Ecole de l’Air se consacrent au « roulage ». Ils accompagnent, les malades sur le chemin qui les mène aux cérémonies et à leur retour. Pour favoriser un réel échange, souhait jamais exprimé mais bien réel de la plupart des malades, les élèves sont invités, chaque fois que c’est possible, à venir prendre contact avec « leur » malade environ une heure avant le départ de l’Accueil Notre Dame, en général pendant le repas

  • L’Ecole des Mécaniciens de l’Armée de l’Air (Saintes), qui arrive en général le jeudi après-midi, affecté au service des repas

  • Lycée militaire d’Autun (élèves de Terminale et de classes préparatoires) – journée de vendredi uniquement – Aide au roulage et aux différentes tâches des hospitaliers

  • Ecole du Service de Santé de Lyon – à la disposition du Médecin en Chef Labaye, chef de l’équipe médicale à l’AND + participation à la cérémonie au monument aux morts + messe de l’aube du samedi matin 06:30 heures à la Chapelle Saint Joseph

  • Ecole du Personnel Paramédical du Service de Santé des Armées (EPPA) – à la disposition du Cadre de Santé Catherine BRULÉ, chef de l’équipe des infirmières à l’AND

  • Ecole de Gendarmerie des Officiers de Gendarmerie de Melun - 8 brancardiers pour le chemin de croix dans la colline


Par ailleurs, il est possible, pour un petit nombre d’élèves (en principe 3 garçons / 6 filles maximum) qui le souhaiteraient, d’aider les hospitaliers pour le passage des malades en piscines. Ce service, très noble mais qui peut se révéler éprouvant, se fait sous la forme d’une demi-journée complète passée dans l’enceinte d’une piscine, pour aider les hospitaliers à y faire passer les malades




Comments